OctaveRimbert-Rivière

Mascarade

INFOS
FERMER

Actualités

Dirty Art Departement

Edition Pudding Pudding

Autant par leur facture que par leurs motifs, les sculptures d’Octave Rimbert-Rivière sont porteuses d’un humour teinté de dérision. Les objets qu’il produit ont en effet tout du rebut, voire du mauvais goût mais se présentent avec une assurance telle qu’on comprend assez vite qu’on a ici affaire à une sorte de parodie des genres.

Bols à l’effigie d’un jeune homme barbu décliné en de nombreux coloris, saucissons en faïence émaillée, bancs aux allures de sculpture minimaliste ou pièce montée faite de moulages de galettes au beurre, les travaux d’Octave Rimbert-Rivière composent un ensemble issu du croisement entre le banal le plus affligeant et l’inventivité formelle la plus exubérante. Ce qui se joue dans cette sorte de transfiguration est une perte de repères quant aux catégories de ce qu’est, ou doit être, l’art. Beaucoup de ces pièces jouent ainsi de cet entre-deux. Ou, plus précisément, chacune de ses propositions joue à brouiller les pistes des références qu’elle met en jeu.

Ainsi, A bas l’AUSTERITE évoque conjointement le moulage, la sculpture minimaliste et l’architecture standardisée. Il s’agit d’un ensemble de hautes plaques de plâtre accolées les unes aux autres. Elles sont réalisées en reproduisant, en bas relief, des empreintes de murs couverts de carrelage standardisé. Ce motif de carreaux dont le principe est de produire sur une grande surface un revêtement toujours identique, se voit ici altéré, dans son principe répétitif par l’apparition de zones colorées. Ainsi un protocole industriel est déplacé vers une pratique artisanale et « faite main ». En effet chaque plaque est décorée d’une couleur appliquée spécifiquement. On retrouve d’ailleurs ces mêmes carreaux transformés dans une petite sculpture à proximité. Là, ils servent de support à un vase sous le poids duquel ils semblent légèrement s’affaisser. De fait ce revêtement apparaît alors comme ramolli. Il se plie, comme un tissu ou un matériau souple perdant complètement ses caractéristiques de recouvrement de mur pour devenir une couche de matière. Cette installation redouble par ailleurs le trouble entre matériaux avec l’apparition de bananes accrochées sur les parois murales. A première vue, elles semblent en plein pourrissement. Pourtant se sont des sculptures en bronze. Là encore le moulage est utilisé pour représenter l’objet reproduit à contre emploi, ou en tout cas pour déjouer nos attentes quant à ce que nous avons sous les yeux.

En fait tout le travail d’Octave Rimbert-Rivière semble cristalliser un espace de négociation entre les matériaux convoqués et leur mise en forme qui toujours les déplace vers autre chose. Tout semble se passer comme si les accidents de parcours devenaient le principal objectif de sa démarche artistique.

François Aubart

Expositions Personnelles

2016 Hardcore Vercors — Galeries Nomades, IAC, Centre d'art de la Halle, Pont-en-Royans (FR)
Le secret des moules — Bikini, Lyon (FR)

Expositions Collectives

2016 Anne et Lucie — Musée de Valence, Valence (FR)
From Transhuman to south perspective — Rowing, Londres (UK)
Entrées Extraordianaires — Atelier W, Paris (FR)
2015 Vision of Love — La Spirale, Décines (FR)
Raffineries — Moly Sabata, Sablons (FR)
Docks Art Fair — GL Events, Lyon (FR)
Local Line — MAM Saint-Etienne / Site Le Corbusier, Firminy (FR)
Radical Software — galerie Alain Gutharc, Paris (FR)
Biennale de Mulhouse 015 — Parc des Expositions, Mulhouse (FR)
Brekekex — galerie Treize, Paris (FR)
Cérémonie — galerie Le Coeur, Paris (FR)
Prochainement Ici — Espace d'art Verney-Carron, Lyon (FR)
2014 Les Enfants du Sabbat XV — centre d'art du Creux de L'Enfer, Thiers (FR)
Beetween Raw Vegetables and Peace Terms — galerie der HFBK, Hamburg (DE)
La Loutre et La Poutre — Moly Sabata, Sablons (FR)
Exposition des nomminés du Prix Jean Chevalier — Réfectoire des nonnes, Lyon (FR)
2013 Exposition de Noël — Magasin CNAC, Grenoble (FR)
Standard's and Poor, Le Nouveau Monde — galerie Doyang Lee, Paris (FR)
Incontro — Réfectoire des nonnes, Lyon (FR)
Sub-Situ — Quais Saint-Vincent, Lyon (FR)

Prix / Bourses / Résidences

2013-16 Ateliers du Grand Large / ADERA — résidence, Décines (FR)
2016 Moly Sabata — Galeries Nomades / IAC Villeurbanne / La Halle de Pont-en-Royans, Sablons (FR)
2016 Fact to 3 — Galeries Nomades, Veynes (FR)
2015 Moly Sabata — Bourse de production de l'IESA, Sablons (FR)
2014 Nomminé au Prix Jean Chevalier, ENSBA Lyon (FR)
2013 Prix Multiple-X, ENSBA Lyon (FR)
2012 Prix Charles Dufraine, ENSBA Lyon (FR)

Publications

2016 Initiales NDP (Nathalie du Pasquier) — ENSBA, Lyon (FR)
Code Sout Way n°2 — Marseille (FR)
2015 Mulhouse 015 — catalogue d'exposition, Mulhouse (FR)
The Waves — catalogue d'exposition, Hambourg (DE)
Exposition de Noël — Magasin CNAC, Grenoble (FR)
Mes premiers pas au Creux de l'Enfer — catalogue d'exposition, Thiers (FR)

Formation

2013 DNSEP — École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
2011 DNAP — École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon


Liens

Infos


Mascarade, ,